> Critiques > Labelisés



En se démultipliant les oiseaux du dessin animé Watoo Watoo, donnaient à la phrase l’union fait la force tout son sens. A plusieurs soyons plus forts. Pour le groupe Watoo Watoo cette démultiplication ne s’opère pas par le nombre mais plutôt par les pistes sonores qui construisent des morceaux soutenus par des mélodies frivoles. swinging london, facilement " retranchable " dans l’écurie Tricatel (avec du cynisme Houellebecq avait fait un disque), la fuite justifie son intérêt avant tout grâce à des chansons que nous fredonnerons des années encore, comme nous remettons sur le feu l’éducation anglaise de Katerine quand le louxxor commence à nous faire adorer la chaise électrique. Entre le disque d’accompagnement festif et une bonne galerie de situation contée sur un matelas de douceur, la fuite est une ballade agréable, un chemin que nous parcourons comme une promenade à Paris alors que le printemps ne fait pas défaut et que les jupes se colorisent et se raccourcissent. Il y a de la légèreté que la lourdeur de l’existence ne mérite pas. Soyez donc légers et prenez la fuite.




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.