> Critiques > Labelisés



C’est sous une jolie journée de printemps que je me suis attaqué à ce ring ring plein de fleurs, m’attendant, je le pense, à une après-midi bucolique. Je n’avais pas vu qu’au beau milieu des fleurs trônait un homme à cigare, mais surtout à quatre bras terminés par des gants de boxe rouge sang. Les fleurs, véritable imposture ne vont servir qu’a me charmer avant de m’en mettre plein la tête jusqu’à un dernier morceau se terminant comme un grand éclat de rire avec une virgule de dessin animé. Welter quartet joue avec le jazz tout en plongeant Brigitte bardot (Brigitte barjot c’est Clémence pantaignan et non la belle sœur de Karl zero) dans une marmite d’eau chaude, riant sa douleur et son bonheur de ne pas avoir froid. Parlant avec bonheur de la masturbation féminine, Clémence nous irrigue, et la musique elle se charge de faire vivre nos reins. Un disque à s’en mettre partout, une folie sexuelle et virevoltante. Un ovni de plus chez amanita.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.