> Critiques > Labelisés



Wake in place. S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de ce disque ce serait ce magnifique titre, digne des plus grands morceaux de dream pop mélancolique, d’ailleurs plus pop que dream, nous rappelant parfois quelques uns des plus beaux moments passés à écouter Urban Hymnes. Vous l’aurez donc compris Meanwhiles est un groupe de pop, hanté par la volonté d’aller chercher son inspiration sur une sonde spatiale que dans le sous sol, ou l’underground comme on dit en Saxonie. Des accords de guitares étirées, passés au tremolo, un chant, certes un peu stéréotypé, mais plein d’enthousiasme et d’envie. Un disque qui finalement parait assez anodin, en surface, mais qui est justement assez touchant par sa naïveté et par une beauté profonde qui nécessite plusieurs écoutes, avant de la discerner totalement. Il faut noter également l’excellente production de Alan Weatherhead, qui a réussi à apporter à ce premier disque un son et une empreinte grâce à de somptueux arrangements. Si l’on devait pointer du doigt quelques imperfections, on irait plutôt voir le coté un peu trop linéaire du disque qui manque, malgré tout, de moments forts, de morceaux qui puissent nous donner envie, dans quelques semaines, quelques mois de réécouter ce disque. Et puis ce sentiment assez bizarre, d’avoir déjà entendu ce disque quelque part, mais impossible pourtant de dégager une influence particulière, l’artiste qui aurait fait que etc…The nights rewind, est un disque parfait pour l’automne, le froid approchant. Loin d’être un disque sans effet, mais peut être un disque éphémère. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.