> Critiques > Labelisés



Les mystères du post rock. Cela faisait longtemps. Longtemps que nous n’avions plus eu cette impression de fin du monde. Niagara Falls est un jeune groupe, et pourtant ce " Barrel Vault " est un disque riche, expressif et étrangement beau. Une guitare lointaine un rien saturée, un violon, et des ambiances glaciales, oui le fantôme de l’Empereur Noir n’est pas très loin. Pourtant Niagara Falls, arrive à se démarquer, grâce à cette espèce d’apesanteur qui règne sur les morceaux. Cette avarice explicite, ces quelques notes qui valent mieux que de longs discours, sont pleines de sens. Et finalement Niagara falls s’en sort haut la main. Certes les influences sont flagrantes, mais ils en ont pris le meilleur, pour aller tracer leur propre voix dans la neige fraîche. " Barrel Vault " est par moment sublime et nous réconcilie avec ce genre parfois bien lourd. Pour leur premier disque ces quatre jeunes gens, ont eu le bonheur de marier le psychédélisme de Jackie o Motherfucker aux ambiances de Godspeed You Black Emperor. On espère sincèrement qu’ils vivront heureux et auront beaucoup d’enfants. Un très bon retour vers le futur. En vous remerciant .




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.