> Critiques > Labelisés



Le disque de la maturité pour Herman Düne, après leurs deux disques sortis en 2003, qui étaient déjà franchement excellents. Mais avec celui, le trio est au sommet sur toute la longueur de l’album et nous livre une formidable collection de folk songs sautillantes. Si la canadienne Julie Doiron faisait une apparition sur "Mash Concrete Metal Mushroom", on la retrouve ici comme quatrième membre du groupe, au chant et à la basse, et cette présence féminine contribue grandement à la forte impression dégagée par cet album. Comme sur les albums précédents, le chant plaintif de David-Ivar, la voix douce de André nous invitent à nous allonger sur ce matelas de délicates guitares, à poser la tête sur ce coussin rond comme la batterie de Néman. Et en plus Julie Doiron vient nous faire une bise sur le front. Et l’on plonge alors dans un rêve merveilleux. Les titres "Good for no one", avec son texte doux-amer, et "Not on top" avec son refrain imparable, sont les titres les plus marquants de l’album, et devraient être des tubes interplanétaires si ce monde tournait rond. Herman Düne ne doit certainement pas avoir que des amis parmi leurs confrères, parce que certains doivent être verts de jalousie devant tant d’aisance et de constance. A écouter absolument (en mono évidemment).




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.