> Critiques > Labelisés



Le quatrième Lp de Minus Story -et le deuxième pour le label Jagjaguwar- a pour titre No Rest For Ghosts. Pas de repos pour les fantômes, pour les germanophones première langue. Et puisque l’on ne s’interdit aucune facilité, il s’agit d’un disque hanté. Les spectres qui l’habitent se manifestent à travers les mots d’abord. Il est ici beaucoup question de nuages qui s’alimentent d’âmes, de sauts de falaises en milieu professionnel, de paranoïa et, posé grossièrement, d’un univers des plus kafkaïen. Un univers et des paroles que chaque auditeur pourra emplir du contenu qu’il souhaite. Le successeur de The Captain is Dead, Let the Drum Corpse Dance ! paru en 2004 joue en effet des atmosphères pour égarer son monde. Durant les premières minutes du somptueux titre introductif " I Was Hit " les quelques notes d’un piano hautement expressionniste s’enroulent autour d’une batterie et d’une guitare hypnotiques ; la structure manque de céder ensuite sous l’impulsion d’un vocaliste possédé qui psalmodie " It’s Not The End " et d’une batterie furieuse et compressée. L’ensemble résiste cependant grâce au chant -pour le coup, spectral- du génial Jordan Geiger dont les roucoulements plaintifs le classent parmi les frontmen à voix singulières (ceux de Wolf Parade ou Clap Your Hands Say Yeah en tête). Les vocalises du ressortissant de Lawrence, Kansas, justifient d’ailleurs également l’usage du qualificatif " hanté " pour caractériser No Rest For Ghosts. Pour finir de se convaincre du bien-fondé de cet emploi, on écoutera alors la pièce maîtresse du disque " Ringing In The Dark " magnifique réussite de pop psychée, torturée mais lumineuse. De tels moments de grâce se reproduisent piste 5 avec " Little Wet Head " (les Beach Boys de Smile y chantent dans le crâne de Jeff Mangum de Neutral Milk Hotel), piste 7 ( " Will I Be Fighting ? ", déchirante ritournelle toute en circonvolutions) ou 10 (l’élégiaque " In Our Hands ") et finalement sur chacun des titres. Minus Story n’offre en effet pas moins ici qu’un chef d’œuvre de pop habitée et lyrique. Magnus Story donc plutôt.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.