> Critiques > Labelisés



Over The Atlantic sort Junica, son premier album, sur la structure Car Park. Et ça tombe bien puisque leur musique rythme impeccablement tout trajet en voiture. Originaires de Nouvelle-Zélande, Bevan Smith -également aux commandes de Signer, autre projet accueilli par le label de Washington- et Nik Brinkman composent de mignonettes aquarelles electro-pop, caressantes et gentiment ensoleillées. Dix pastilles d’Oenobiol élaborées en laboratoire lap-top à partir d’extraits de pop néo-zélandaise conditionnée par leurs aïeuls, de beats remue-fions et de guitares scintillantes enfantées par l’Angleterre du siècle dernier. Une sympathique bande-son que tout Américain loueur de véhicules devrait songer à intégrer à sa formule "Les Etats-Unis côte à côte ". " Starsign ", sa rythmique synthétique implacable et sa guitare luminescente en arrière fond, donnerait un départ idéal au périple. Parvenus en Californie, les gracieux " Kevin Shields " et " Honest Words " imposeraient un recueillement béât sur la plage, quand " I Cannot Believe " ou l’inclination dance de " Fly To The States " inviteraient à traverser l’obstacle aqueux pour s’élancer over the pacific cette fois. Il faudra alors délaisser l’automobile. Sans oublier Junica dans le lecteur CD.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.