> Critiques > Labellisés


  • 10 novembre 2007 /
    Kimmo
    “conversation for conversation” (positiverage)

    rédigé par gdo
    4 votes
      (5/10 - 4 votes) notez cet album


Pochette noire et blanche, une silhouette de jeune femme genre Patti Smith les cheveux courts se baladant dans une incertaine exposition. Est-ce Kimmo ?. Je sais elle est facile mais pas si hors propos tant natasha peut être irritante par son phrasé bjorkien. Sur ce impilho kimmo sort les crocs et tire la langue dans un sens de l’exagération bien amenée. Après 3 stuff il n’y a pas si longtemps, on redécouvre le sautillement d’un cube de sucre. Plus rentré, attendant le feu sur la mèche, Tibet nous rappel que Pavement a engendré une énorme descendance, car même dix ans après slanted and enchanted l’écho est vivace. Par la suite Kimmo jouera avec le feu avec un élastique manta si tendu que natasha le prend parfois en pleine face, couvrant le bruit d’un de ses amis. NRV et cinglant, voir méchant. Une femme qui crie est une femme en colère…Natasha est en colère. Après les cris, les bruits. Une intro bruitiste et prolongée, une séance d’accouchement entre les échappés belles de sonic youth et les incertitudes créatrices. De ce magma monte une envolée de six cordes tenues au sol pour vous éviter l’escalade à la Mogwaï. En lieu et place de l’escalade c’est un retour au brouillard et bruyant (the day they kill richy), agressif mais vite calmé. Après une femme c’est un homme en colère, accompagné par une voix dure et enchanteresse, comme un soupçon de grâce dans ce monde de brute. La belle y mettra encore du sien (land of nod) à la limite du faux. Riot girl pour se fondre la seconde suivante dans les paysages ouatés et jouissifs de l’islandaise. Un melting pop et brouillon en guise de compagne de visite. Loin d’être étrange kimmo se perd dans ses réalités, sans pour autant nous oublier dans la nuit d’une salle obscure. Un esquimau s’il vous plaît.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.