> Critiques > Labelisés



En écoutant Hell Is For Heroes, une question s’est naturellement posée à moi, le groupe n’est il pas une fan de Guy Degrenne. Si vous vous souvenez la pub pour les ustensiles des ripailles familiales nous montrait un Guy brouillonnant et se faisant punir, le tout finissant par un slogan, Guy Degrenne est aujourd’hui le premier. Le rapprochement pouvant vous paraître incongru je vous dois quelques explications. Hell Is For Heroes est un groupe de fond de classe comme le bon Guy, un groupe qui ne juge pas bon de remonter vers le tableau, ayant comme unique proposition noyer ses facultés sous des artifices de petite teigne. Sur cet album les mélodies ne sont pas en bernes, elles sont parquées par des cerbères bourrus qui ne veulent qu’une chose que la loi soit celle du son le plus fort. Alors si les capacités semblent réelles, on doute que Hell Is For Heroes se fasse un nom à la Guy et que du même coup, que le paradis soit pour eux.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.