> Critiques > Labellisés



Si la sublime peinture signée Michael Cox qui orne la pochette de Town Centre second EP de Squid, pose en son centre un panneau de voie unique et sans issue, l’écoute des quatre titres serait plutôt de nature à indiquer tout le contraire quant aux horizons explorés par le groupe.

L’antinomique Savage ouvre en effet sur une longue plage ambiante, calme sur laquelle se mêlent influences jazz, rythmiques enveloppantes et délicates avant que le rythme ne s’accélère franchement sur Match Bet pour un titre sous influences croisées punk & krautrock aussi assumée que maîtrisée.

The Cleaner explore avec le même succès un versant plus dansant sans perdre pour autant de son énergie rock (notamment vocalement) pour un titre au souffle porteur et complétement addictif. Le genre de morceau a posé sur la platine, au hasard, un lundi matin, au cœur du mois de janvier.

https://music.youtube.com/watch?v=T...

Rodeo boucle l’ensemble sur un terrain plus calme, planant, aux boucles envoutantes et tout aussi pernicieusement addictives en clamant Life is a rodeo, six seconds and it might time to go. Six secondes, c’est beaucoup plus que le temps qu’il faut pour retourner le disque et en reprendre une deuxième dose (c’est lundi, de toute façon, le week-end de Jean-Yves à la machine à café on s’en cogne) pour se gonfler de la belle énergie qui traverse ces quatre titres. Bref, exactement ce qu’on attend d’un EP en janvier. Ni plus, ni moins.

https://music.youtube.com/watch?v=n...




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.