> Critiques > Commémoration des compiles ADA


  • 28 juillet 2019 /
    André Cheval
    “L’oxymorique”

    rédigé par Tycho Brahé
    3 votes
      (10/10 - 3 votes) notez cet album


André Cheval est oxymorique. C’est un hyper-actif musical procrastinateur. Il peut être aussi volubile dans la vraie vie, que parcimonieux dans certaines de ses compositions, chambres d’écho lointaines de mondes musicaux inconnus. Il n’a pas plus de difficulté à explorer les musiques savantes (il faut le voir frotter une pierre avec un archet pendant de longues minutes) qu’à digérer les musiques populaires (il faut évidemment écouter sa reprise de Cannonball en duo avec Sam Nolin). La musique me semble être pour lui autant un jeu qu’une raison d’être (et ce n’est pas si contradictoire !).

J’ai la chance d’avoir pu faire plusieurs tournées et projets musicaux avec lui ces dernières années. C’est à chaque fois une expérience intense et rare. Elle est d’autant plus précieuse qu’elle ne fonctionne pas à chaque fois, pas à chaque instant ; mais c’est ce qui rend d’autant plus forts les moments d’osmose musicale qu’il sait générer !"