> Critiques > Commémoration des compiles ADA


  • 29 décembre 2019 /
    Cvantez
    “La noblesse pop ”

    rédigé par gdo
    3 votes
      (9/10 - 3 votes) notez cet album


C’est probablement le groupe, le projet, le plus honteusement passé sous silence, non seulement par la presse qui participe à la déforestation, mais également par celle qui depuis des années pense pouvoir la remplacer du fond de son salon derrière son ordinateur. Non Cvantez méritait, et mérite car il est urgent de l’écouter encore maintenant, bien plus qu’un statut de groupe souterrain, alors qu’en trois albums le groupe d’Olivier Salaun (que nous avions croisé via Quert) dessine une chanson française proche de la perfection, sachant manier aussi bien la langue française dans sa complexité, la tordant pour mieux la détendre et la malaxer, que le rock que nous appellerons indépendant, réussissant une alliance étonnante mais à la stature toujours impeccable. Cvantez est un groupe « classe » comme nous aimons le dire de Swell, de Idaho ou encore de The National, un groupe qui sait écrire des chansons imparables pas seulement pour un public difficile, sans jamais se souiller de la facilité, avec une posture non pas hautaine, non, juste classe, parfaite. Cvantez, c’est la noblesse pop paroxysmique.