> Critiques > Labelisés



Pour ses adieux à ce personnage trop barré pour être sérieux, chilli gonzales nous offre une compilation des meilleures pièces de ses trois albums dans des versions retravaillées, très proche de ce qu’il pouvait dispenser sur scène. Pour fêter l’enterrement du beau monde est convié. Princess superstar sur un soft shoe snozin’ agressif au milieu d’un conte des milles et une nuits, ou encore la revenante guesch patti dans une version admirable de dans tes yeux. Pour ceux qui en doutaient, ce disque réaffirme le talent de compositeur de gonzales (let’s groove again est une pure merveille, sans parler du somptueux why don’t we disappear) trop souvent voilé par un grand guignolesque finissant par mettre en arrière la musique au profit du show. Indispensable adieu au bonbon rose le plus talentueux de notre ére. Let’s groove again.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.