> Critiques > Labelisés



Les clash sont morts, et aucune reformation n’est prévue avant la création du clonage de corps bien refroidi. Alors, d’ici de là nous voyons pousser des plantes hybrides, essayant de pousser sur cette tombe plus très fraîche, croyant en l’avenir en nous nourrissant d’un passé terreux. C’est ce qui arrive aux guns of brixton, qui à force de pousser le long de la pierre tombale, tourne en rond avec la même envie d’en découdre avec un dub qui s’enferme dans sa coquille d’escargot. Si l’habillage pique des particules aux étoiles, tout a rapidement l’image d’un pétard mouillé plus que d’un canon et de sa déflagration. Nous vous rappelons, le clash est mort.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.