> Critiques > Labelisés



Echappée quelques instants de Jerseyturnpike, Dina, la chanteuse, sort son propre disque sous le nom de "Supergrip". On reste un peu dans le même univers que Jerseyturnpike, exceptée que le ton se fait plus grave, l’électronique prend parfois le pouvoir. Une boîte à rythme froide, contrastant avec la chaleur réconfortante de la voix de Dina. Un disque réellement magnifique, réalisé avec une guitare et un piano. Des sons qui nous semblent lointains, une voix toujours si importante, touchante, à moitié chantée, l’autre étant un accompagnement vocal pour embellir ses ornements acoustiques. On a toujours envie d’écouter cette voix, on a toujours envie d’en avoir plus, car sept morceaux c’est trop peu. Dina nous porte sur son dos, jusqu’à cet endroit blanc qu’elle souhaite nous faire découvrir. Elle l’a trouvé par hasard. Une fois que vous l’aurez découvert vous comprendrez que " Supergrip " n’est pas un faux semblant, mais une véritable ode à la beauté et à la sensibilité féminine. Une ode à l’amour en quelque sorte. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.