> Critiques > Labelisés



Via un nom de groupe tel que Kid Parade, on s’attend à une correspondance française avec la plus sautillante des pop anglaises des dernières années (The Spinto Band, Black Kids, Clap Your Hands Say Yeah). Et en effet, en quatre titres forcement aguicheurs, Kid Parade, mené par Jean-Baptiste Ayoub, tient la comparaison avec ces supposés référents. Mais ne pas se laisser aveugler par l’apparent soleil qui donne aux chansons de Kid Parade une impression de légèreté éphémère, ne pas s’imaginer un groupe dont l’espièglerie constituerait le seul carburant… Peut-être pas un hasard si le premier titre de cet EP renvoie, volontairement ou non, à la série de Marta Kauffman et David Crane (« Friends ») : comme dans la célèbre sitcom, la musique de Kid Parade semble vouloir repousser l’échéance qu’est l’entrée dans l’âge adulte pour encore jouir des privilèges offerts par l’adolescence. Il s’agit donc d’une période heureuse mais condamnée à disparaître, d’un moment spécifique et fragile que réussit à capturer les quatre chansons des parisiens : des quelques notes de berceuse ouvrant l’énergique « Friends » à l’inquiétude palpable de l’ambitieux « 100 Tears », du magnifique songwriting angoissé de « Wild Cat » où il est question de rêves volés (plus beau morceau du disque et tube limpide) jusqu’aux messes basses de « Change Me » (chant fragile et guitares qui carillonnent), Kid Parade, tel un Rivers Cuomo en moins power-pop et la paire Albarn / Coxon de « Modern Life is Rubbish », trouve un parfait équilibre entre refrains enjoués et spleen qui ne cherche pas à s’expliquer…

En attendant un premier album (en janvier prochain), les quatre titres de cet EP ressemblent à une présentation, à un aperçu (varié) des possibilités et des envies de Kid Parade. Sans trop savoir vers quel horizon Jean-Baptiste Ayoub choisira de s’engager (ces quatre titres offrent beaucoup de suppositions), de Kid Parade on attend maintenant une sorte d’équivalent frenchy à « Parklife »…




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.