> Critiques > Labelisés



Sans avoir jamais entendu un son de ce groupe (honte sur nous), aux premières notes de "Recreation", de Papier Tigre, on pense trop vite à ces groupes à guitares américains (green day, slum 41) : guitare avec effet, voix rugueuse mais bien détachée, permettant d’entendre les textes. Et on craint le pire. En fait, le seul lien les unissant vient de leur intérêt pour le punk.

Pour le reste, très vite, et heureusement, Papier Tigre garde l’énergie des précités, mais se tourne vers des influences plus à chercher du côté de Shellac, Yo La Tengo ou Violent Femmes. Le groupe joue un rock intelligent, parfois proche du math rock (mais avec des algorythmes compliqués), matiné de pop pour calmer le jeu de temps en temps. Un rock enthousiasmant, qui fait battre la mesure et bouger les hanches de manière désordonnée. Les ruptures rythmiques sont incessantes, les guitares acérées, et nous prenons notre pied !

Bref, les Nantais (puisqu’on ne vous a pas dit qu’ils sont Français) font du rock, du vrai, avec brio. Du rock qui joue avec nos nerfs et leur redonne espoir en la formule magique guitares / batterie / voix. Et tout cela sans parler de la très belle pochette, qui justifie à elle seule l’achat du support physique.

Ludovic Bu




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.