> Critiques > Labelisés



PNG - 219 ko

PASSE MONTAGNE c’est le rendez vous musical incontournable de ceux qui baisent le cul de Satan le dimanche matin. Une musique subversive, à écouter avant d’aller manger sa famille... Une irrépressible énergie vous traversera à l’écoute de OH MY SATAN, au sortir de votre douche, parfumé et endimanché, "Jupiter" vous invitera à vous saisir d’une paire de ciseaux pour remodeler votre chemise, vous l’arracherez sur "98%cuir 2%sky", exposant votre torse à votre femme ou celle du voisin avant de vous rouler dans la poussière en hurlant à la mort, les yeux révulsés sur "More Mormon". Vous vous relèverez couvert d’égratignures à cause du bitume que vous aurez embrassez en ramassant la poussière, Vice is good... Passe Montagne passe trop vite, "la loi c’est la loi" est la plus longue plage, 2’19". Ce disque, de la bonne dope, un concentré de dope en savonnette, impossible à saisir, un titre comme une fausse couche, la guitare et la basse font des bébés, mais la batterie se rappelle à elles pour expulser l’embryon. Il y a du génie dans ce free punk noise rock surréaliste, non seulement Passe Montagne joue sur tous les tableaux du rock, mais ils en font sortir le jus comme un bouton d’acné bien mure dont la substance est destinée à s’écraser contre la glace. Africantape vous offre un sampler plein de morceaux nostalgiques des dimanches à table, c’est gratuit et indispensable pour réussir sa lobotomie hebdomadaire, si grand mère sait faire un bon café, ce label produit du pur jus !




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales