> Critiques > Labelisés



Pas toujours facile la vie de chroniqueur amateur. Alors que les vacances touchent à leur fin, il vous faut choisir entre écluser un retard qui fait rire votre facteur, et profiter des derniers instants avant de retrouver votre amicale des bas du front, version professionnelle. Alors quand arrive le moment de Late Night Venture, il me prend une envie de lâcher la musique pour un temps, et de me laisser absorber par le match de la bande à Domenech, là haut aux Féroé. Faut dire que "Illuminations" fait encore moins dans la dentelle que notre sélectionneur aux gros sourcils. En prenant Cure ou My Bloody Valentine comme source d’inspiration principale, les danois prennent aussi le risque de reproduire des morceaux, comme on reproduisait une sculpture de Rodin avec Mako moulage poterie. Dépourvue d’un semblant d’âme, ce EP fond comme neige au soleil en scandinavie, poussant le pauvre chroniqueur que je suis à un repos auditif mérité, car à trop s’habituer à de la sous marque on fini toujours par avoir des aigreurs.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.