> Critiques > Labelisés



Etonnante rencontre que celle de la pop et d’un quintet de musique de chambre. Etonnante, non pas par le résultat, Divine Comedy nous avait déjà donné un aperçu, mais par le côté tardif de cette jonction. Car « 12 Ways To Count » est un disque précieux à plus d’un titre. Bénédiction, ou s’imposant dans cette époque de fou, cet album a le don de rehausser la vie de l’auditeur. Quand on écoute ce disque, on se sent dans le même état d’esprit qu’un Dimanche matin de notre enfance, quand les habits les plus présentables nous donnaient une respectabilité que la semaine nous délestait souvent. Plus riche d’esprit, car sentant nos limites de mélomanes misent à rude épreuve, ce disque a ce don de la concordance. Les couleurs sont assemblées avec une justesse incroyable, les notes sont mariées sans même pacte civil préalable, et la modernité n’a jamais été aussi bien dans sa manière de ne pas accepter la surenchère au dépend de beauté. Et puis, qu’elle bonheur de ne pas compter une section rythmique, métronome, donc économe, donc ennuyeuse. Les batteries présentes ici sont uniquement celles des téléphones portables qui serviront à faire écouter au monde « North Villa », la rencontre en Chet Baker et Jeff Buckley, sans trompette, sans tambour sans surcharge. Et des morceaux comme celui ci on en donne avec une grâce unique. Pas dispendieux, on pourrait même entendre ces titres au fond d’une maison misérable mais tenue avec dignité et goût, comme ce « The Time That’s Mine » qui cultive les rebonds, comme une balle de raffiiat dans les pattes d’un chat joueur. Ce disque est une vraie libération, l’impression que le standing et l’outrance ne feront jamais de ce monde un endroit beau et vivable, et que bien au contraire, il y a dans cette simplicité de façade une mélancolie et un labeur, qui ne se plaindront jamais d’être là, mais s’excuserait presque de dénoter du reste, et de nous contraindre au divorce face à cette beauté. Une divine surprise et découverte.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales