> Critiques > Labelisés



A nouveau en trio, les Cocosuma ne sont plus tout à fait le même groupe. We’ll drive home backwards (en référence au film la folle journée de Feries Buller) marque une rupture, un changement de cap vers une pop plus sucrée et plus raffinée. Mais cela aurait-il été possible sans la présence d’Amanda. Qui mieux que cette voix pouvait donner cette patine si particulière sur un titre comme « rec74 », une chanson qui à l’image de l’album est aérienne et amplie de nostalgie. Avec ce grain de voix qui n’est pas sans nous rappeler les Sundays, les Cocosuma ont ouvert leur écriture, toutes les portes grandes ouvertes (comme le sublime my my my) laissant les atmosphères contraires, les courants opposés se diluer dans l’air. Caresse de printemps ce nouvel album des Cocosuma aurait pu voir le jour chez tricatel au côté d’April March ou des high llamas, dans le jardin de la pop soignée. Une échappée belle et fraîche.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.