> Critiques > Labelisés



Si le débat du CPE va entraîner des retards dans la fabrication de nos prochains bachelier, l’écoute de ce nouvel EP des Clochards Célestes pourrait bien arrondir les angles, et faire en sorte qu’en trois mouvements les filières littéraires, mais aussi scientifiques, profitent de notre musique, pour parfaire une formation en équilibre précaire sur les pavés de nos rues. Les trois mouvements de notre musique, sont comme les points névralgiques d’une bonne rédaction, passant de l’introduction à un développement envolé pour aboutir à une conclusion qui termine le propos en l’amenant sur un autre champ. De ces trois mouvements nous resterons longtemps accrochés au deuxième, le plus incisif, rageur désinhibé peut être de contraintes formelles. Morceau de bravoure duquel un cuivre ami ressort comme un bras levé haut dans la foule, ce deuxième mouvement, contrepoids à la quiétude des extrêmes, rend l’écoute de notre musique aussi addictive que la lecture de nos Clochards Célestes, et c’est là le dernier point de ma démonstration. Célestes et furieux à la fois. Une leçon.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.