> Critiques > Autoproduits


  • 3 mars 2010 /
    Cercueil
    “s/t”

    rédigé par gdo
    1 vote
      (3/10 - 1 vote) notez cet album


Boisson anarchique que le statut d’étudiant nous imposait, le cercueil est aussi, pour beaucoup d’entre nous l’ultime demeure avant le grand festin des insectes. Cercueil c’est aussi un duo qui serait une version électro de nos chéris les Kills, le sexe en moins entre les mains mais l’étrangeté en plus. Si les plus anciens pourront vous parler de Kas Product, les nouveaux adeptes de la musique pas comme les autres pourront vous suggérer la rencontre entre Miss Polly Jean Harvey victime consentante d’une tournante chez DJ Shadow ou l’équipe de Warp. Disque de pillage ou de collage, Cercueil déconcerte à la première écoute, et l’expression avoir vu des renards n’est alors pas une simple pirouette pour parler de la pochette. Disque possédé, ne s’arrangeant avec aucune coutume, se cercueil reste grand ouvert donnant à la putréfaction des allures de stade princier dans les égouts d’un royaume vicieux. EP collant aux oreilles comme un caramel mou peut se coller à une dent, il diffusera à l’image de la sucrerie son parfum avec une lenteur paradisiaque. Sombre et rigoureusement anti-œcuménique, cercueil est une anomalie dans notre paysage un disque aussi inquiétant qu’un orage pervers, celui sous un ciel sans nuage. A découvrir absolument et d’urgence. On en reparlera.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.