> Critiques > Labelisés



Un adage éculé voulant faire exploser des préjugés malvenus nous dit que l’habit ne fait pas le moine. Mais quand même. A voir les tronches des trois texans en couverture de leur premier LP il y a de quoi avoir peur. Stetson visé, rouflaquettes monstrueusement prohiminentes et tronche à faire passer les fréres dalton pour des premiers de communion. Le lyrisme surprenant pour des cow boys brutaux (ces trois là ont la facheuse tendance à matraquer les oreilles et exploser les vumétres sur scéne) N’étant pas sans rappeler les échappés belle de Buckley, tout est fait pour que ce double LP (plus pour la durée que pour le nombre de morceaux) s’impose comme le disque de cette année. Le lunaire just as was told qui ouvre ce disque, impose un lyrisme et un psychadélisme outrageant. Appeuré par cette debauche rapidement conssumé le down come the angels plus déclamé que chanté (quasi a capella) est tout juste porté par une guitare lointaine et incertaine. A trop vouloir toucher aux étoiles on se crame les doigts ce qui perdura via le très Buckley falling down cloud qui fini par construire une passerelle entre les hommes et le ciel. De l’interet de la beauté, une jolie union entre une voix d’ange et des guitares de feu. Et le disque continuera oscillant entre survol tourmenté et cavalcade dans les grands espaces. Si une lascitude s’installe, deux merveilles reveilleront notre attention. When we shall touch qui commence par un Buckley moins pompier que l’original et fini par un Buckley libéré de son maniérisme. Une vraie merveille comme peut l’être down with the prophets, morceau acoustique à la production minimale. Josh au coin d’un grand feu se debatant contre les démons avec son manche de guitare comme seule arme. Loin de devenir notre bible (on flirt souvent avec le calque à volonté), crossing jerusalem est une apocalypse dont au milileu des anges nous parlent.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.