> Critiques > Labellisés


  • 10 novembre 2009 /
    Lilium
    “transmission of all good-byes” (Glitterhouse)

    rédigé par gdo
    8 votes
      (6/10 - 8 votes) notez cet album


Quand une partie du sixteen Horsepower s’échappe, sans prendre dans ses sacoches David Eugene Edwards cela donne Lilium. Projet de pascal Humbert Lilium est une suite de plages sonores à peine perturbées sur erado par des vocalises. Entre héritage de la musique profonde américaine explorée avec le Horsepower (loveless road), plage de repos de fin de vie (beginning of the water line) et post rock tortoisien (the film box) Lilium nous invite à une balade sans trop de relief pour ne pas nous fatiguer mais avec une chaleur qui se confond avec les couleurs chaudes de la pochette. Un lys dans une vallée de quiétude, ou comment toucher du doigt le bonheur du repos.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.