> Critiques > Labellisés


  • 10 janvier 2009 /
    Nosfell
    “kalin bla lemsnit dunfel labyanit” (V2)

    rédigé par gdo
    4 votes
      (2/10 - 4 votes) notez cet album


Attention danger. L’écoute de ce disque pourrait avoir sur vous des répercussions dont nous pouvons pas mesurer l’étendue dans l’immédiat, car cet album de Nosfell est un rêve les yeux ouverts, ou un cauchemar c’est selon le moment. Ce nouvel album de Nosfell pourrait bien être la surprise des référendums de fin d’année, tant ce disque aura nécessité une longue maturation avant de se livrer et d’injecter son venin puissant. Chanté majoritairement en klokobetz, kalin bla lemsnit dunfel labyanit donne à sa langue des allures d’universelles. Ce chant venu de nulle part sonne comme une couverture adéquate à la musique de Nosfell et de Bertrand Belin. Protéiforme et sans limite, ce disque pourrait être le résultat de la rencontre de Jeff Buckley avec des monstres sous marins le temps de sa baignade mortelle. A rendre fou Cantat dont on connaît (en ouverture de concert) ses désirs d’en découdre avec la musique de l’âme, Nosfell nous rend tout autant fou. On ne sait jamais où nos pieds vont bien pouvoir mettre nos oreilles, quand nos épaules perdront nos genoux, quand notre raison s’en sera fait une sur notre résistance. Musique venant d’ailleurs, kalin bla lemsnit dunfel labyanit est un labyrinthe envahi de monstres et de fleurs que nous humerons pour mieux nous enivrer. Disque monstrueux.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.