> Critiques > Labelisés


  • 11 janvier 2009 /
    Sun Plexus
    “or ou ferraille ? a quelle profondeur ?” (Ronda)

    rédigé par gdo
    5 votes
      (7/10 - 5 votes) notez cet album


Il a quelque chose de brut dans ce disque. Rien n’est mis, même pas une étoffe sur les fessiers généreux de trois femmes courant dans l’eau vers trois hommes portant le soleil. Brut de décoffrage, brut dans les sonorités (mes tympans apprécient moyennement) sun plexus s’explore plutôt qu’explore, rendant à nos limites un grade de première chose à dépasser. Très ouvert le temps d’un coup de hache, or ou feraille ? a quelle profondeur ? est avant tout une ode aux vibrations, une façon de rendre hommage aux variations sonores et aux paysages imaginaires crées par celles-ci. Loin donc des contraintes imposées, Sun plexus se pose comme un artiste contemporain de sa propre tension, et non d’une tension libérée le temps d’un acte historique. En sculptant ces plages, sun plexus prouvent que l’imagination peut être fertile pour peut qu’elle soit inactive pendant les défibrillations des passages spectaculaires de nos existences. On a beau donc tourner le projet dans tous les sens, on revient toujours au même point, celui d’une brutalité caressante qui permettra enfin aux éléments de vivre. A découvrir absolument.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.