> Critiques > Labelisés



Une des passions de notre temps, en plein essor de la modernité à donf, est le vide grenier, la vente des effets familiaux qui ne faisaient plus que de l’effet à la souris du grenier avant de s’attaquer au placoplâtre. Trouvant à la fois des merveilles (sur le moment) ou dénichant la lame qui manquait au mixeur seb de votre mére, datant de l’époque de Roger Giquel, ces trouvailles finiront pour la plupart au même endroit, dans le haut ou le bas d’une maison, pour une délocalisation entretenant le lien entre les peuples. Les musiciens ont l’avantage de pouvoir faire des trouvailles sans bouger de chez eux, et surtout d’accommoder les choses entre elles dans un bric-à-brac pouvant interloquer. Après Beck, Big pants livre avec Lazy and versatile le résultat d’une pêche miraculeuse entre les riches archives de la musique. Du blues, du folk du hip-hop, de la varietoche sucrée, du ringard version Charles Dumont, de la chorale, le bruit d’un chien criant après s’être fait rouler sur la queue (non là j’invente) belle and sebastian avec un abonnement à sexe and fuck, du rock, du lo fi, des envies de meurtre….pas très loin d’un catalogue des armes et cycles de saint etienne version musique dans les lignes d’un seul album. On maudirait, presque Big pants de " gacher " ses mélodies derrière des instrumentations trop chiches ou des effets de laisser-aller limite poseur. Mais c’est ainsi que Big pants est, lazy and versatile, toujours là où on finit par l’attendre, dans le vague (le terrain). En ces temps de marasmes économiques où les aides n’aident même plus et où la fin justifie les moyens d’y arriver plus vite, un type nous offre avec les moyens du bord, un disque de riche avec les moyens d’un pauvre. Je sais pas pour vous, mais chiner me gonfle, sauf quand je trouve au milieu du fratas des perles comme closed doors & bad weather accompagnés du collier en son entier sur les côtés. La malle en or.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.