> Critiques > Labelisés



Dans le genre album cool à tendance jazz, ce sidewinder est une véritable récréation. Si le plan est parfois usé et dans une configuration part trop classique, il nous séduira définitivement, car cet escalier à escalader en solo, se révèle être une montée agréable dans un contexte simple de coolitude. On y chante le moins rapidement possible (the adventure) et quant au rythme on le marque avec le secret espoir que les vibrations engendrées ne seront pas synonymes d’un tremblement de terre. Sidewinder passe ses vacances sur une plage de Copacabana (ego riot), filmant son séjour sur le mode ralenti. Comme a pu le faire saint germain sidewinder fait entrer un courant nouveau dans nos oreilles, abandonnant à saint germain, l’emphase et la démonstration, et laissant la sensualité et le déhanchement à Buscemi pour l’autre must de l’année de cette musique. Sidewinder est un entracte, une plage horaire pendant laquelle on consomme sucreries et boissons le temps que le spectacle recommence. Avec cet album, Sidewinder nous apprend que celle ci est souvent meilleure que le spectacle qui l’entoure.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.