> Critiques > Labelisés



A Tara Jane j’ai envie de chanter Sexual healing. D’abord parce que la trentaine lui va à ravir et parce que sa voix me met dans un état, dirons nous, particulier. Une année qui fut riche en disques féminins de haute volée (qui s’en plaindra), Tara Jane s’en sort d’autant mieux qu’elle ne fait pas que de la chanson. Des morceaux instrumentaux, une approche différente de la mélodie, un peu comme le Last things Last des Rachel’s avec Shannon Wright. Une merveille. Tara a même pensé à moi en écrivant Love Song Long, dommage que tant de kilomètres nous séparent. Tara a en fait une approche assez particulière de la musique. On dirait qu’elle privilégie les mélodies, parfois proche du post rock, à la voix, qui ne serait la que pour apporter de la sensualité à sa musique. Un peu de la même façon que Jessica Bailiff, mais en plus expressif. Quoiqu’il en soit You sound reflect, porte un magnifique parfum, qui vous attirera et vous poursuivra la nuit et le jour même quand votre patron vous énervera. C’est ça la force des grands. En vous remerciant




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.