> Critiques > Labelisés



Ce disque sorti en 1999 sur touch and go. Un disque passé relativement inaperçu, que j’ai découvert grâce à une compilation réunissant les meilleurs artistes de quarterstick et touch and go. C’est ainsi que je suis tombé sur un morceau de ce fantastique disque qu’est life in a bubble can be beautiful. Un disque mélangeant rock, space rock, pop tarabiscotée, de superbes voix... Et on a jamais entendu depuis ce life in a bubble un disque similaire, où l’angoisse, joue avec la beauté. Des morceaux qui nous rappellent labradford, parts per million, ou un alarm goes off. Le groupe nous livre de parfaite pop songs comme a sailor’s warning, magnifique chanson portée par une superbe voix. De hood ils ont pris le coté angiossant et expérimental, et de godspeed ils ont pris l’amour des montées sauvages (how did this room get so white). Mais sans renier ces influences majeures, le groupe à sa propre identité, son propre son. Depuis on ressent quelques réminiscences de leur travail, dans les disques de the potomac accord par exemple notamment pour une ressemblance dans la voix Un disque qui malgré sa discrétion au moment de sa sortie restera comme un très grand disque. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.