> Critiques > Labelisés



Grand Central sort Down To Mexico de Boca 45. Quoi ? Un changement radical d’orientation de la part du label mancunien ? Fini la recherche de beats qui niquent, bienvenu les beatniks ? GC s’ouvrirait à la musique du monde d’inspiration alter mondialiste en bonnets péruviens ? Mais non lecteur crédule, tu peux ranger tes maracas, ton sombrero ou ton maillot Hugo Gatti ou Batistuta. Boca 45 connaît mieux Bristol que la capitale mexicaine ou les faubourgs de Bueno Aires. En revanche il signe avec ce mini album de neuf titres extrait de l’album Pitch Sounds- son premier long format solo paru en 2004-, la bande-son parfaite d’un Spring Break à Cancun. Neuf titres donc. Dont quatre déclinaisons du titre " Down To Mexico ". L’original façon hip-hop foufou " vas-y man agite ton popotin de droite à gauche à la manière d’un ami canin " donne le ton. Il va faire chaud dans les maillots au rythme de cette habile démonstration de party rap. Puis vient l’instrumental. Destiné à ceux qui, saisis de démence, caresseraient le désir de confronter leur flow à celui de Stepchild. A ne tenter que dans le secret de sa chambre. L’album se conclut sur deux remix, l’un du dénommé T Bone ne conserve du modèle que la dynamique pour en livrer une interprétation opiacée à fortes connotations dub sur la fin ; l’autre rappellerait plutôt le paysage sonore d’un Alice Aux Pays Des Merveilles dans lequel l’héroïne se découvrirait une passion pour les champignons. Entre les deux, cinq titres de grande tenue qui en appellent aux jambes et empruntent une voie hip-hop funky du meilleur effet. La réussite de cet album s’intitule cependant " Stand Up ", réinterprétation inspirée par Geoff Barrow (Portishead) du titre " Stand Up " présent sur Pitch Sounds. Une version près de l’os rongée par le flow sans concession de Profile. Down To Mexico s’écoute avec un plaisir non feint. Parfaitement valable donc. .




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.