> Critiques > Labelisés



Rendons a César ce qui lui appartient. Pitchforkmedia. Certains d’entre vous voire la plupart connaissent cet excellent webzine. Certes si je ne suis pas toujours d’accord avec les notes qu’ils donnent aux disques, je dois avouer que c’est une formidable source de découverte pour moi. Alors plutôt que de lire le NME qui chaque semaine a trouvé ZE BIG THING, je préfère lire pitchforkmedia plus sincère. Et c’est une fois de plus grace a pitchfork que j’ai découvert cet espece d’ovni rock’n’roll qu’est cet excellent disque de gogogairheart. Love my life hate my friends est sorti dans un premier temps en 1998 dans l’anonypmat le plus complet, avant de ressortir cette année sur le label goldstandardslabs. Autant vous le dire tout de suite ici on ne fait pas dans la dentelle, enfin pas toujours. On citera volontiers the liars pour l’utilisation des claviers et le n’importe quoi qui règne parfois. Alors parfois surgit un first anyong morceau digne des dirty three, dont on ne sait pas trop ce qu’il vient faire la mais quel superbe morceau. Le reste voit l’association de grosses lignes de basse, un saxo par ci par la, des gémissements… Mais le groupe ne sonne comme aucun autre en témoigne le fantastique sp3 sorte de mélange entre at the drive in et the liars. Ce disque est drôlement bien fichu, les morceaux sont efficaces mais sans jamais occulter le coté mélodique, et qui apporte un peu d’air frais dans le marasme néo rock’n’roll de ces derniers temps. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.