> Critiques > Labelisés


  • 5 mars 2009 /
    Giant sand
    “It’s all over the map”

    rédigé par Yann
      notez cet album


Prolifique adj (lat. proles, descendance). Qui se multiplie rapidement : les lapins sont très prolifiques. Se dit d’un artiste qui a une abondante production : Howe Gelb est très prolifique. Depuis 2000 et la sortie de son chef d’œuvre Chore of enchantment, les fans ont à peine le temps de respirer :un album de reprises avec Giant Sand, quatre albums solo dont un de piano et un de jazz, un album de The Band of Blacky Ranchette (son side-project country) mais le succès continue de fuir le géant des sables illustrant à merveille cette phrase de Swift " Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ".

Giant Sand existe depuis près de 20 ans et It’s all over the map est sans doute, environ, et en prenant en compte toutes les compilations et la série Official Bootleg, le 48ème album de la formation (nombre à prendre avec la plus grande des prudences, une calculette sera cependant nécessaire pour obtenir une estimation précise du nombre de disques sortis par Howe Gelb sous ses différentes incarnations). La principale nouveauté de cet opus est l’absence, après plus de 10 ans de bons et loyaux services, de la paire rythmique Burns/Convertino partis profiter du succès inattendu de Calexico. Il y avait sans doute de quoi s’inquiéter mais force est de constater que dans cet univers si particulier fait de guitares rock-country, de piano jazz joué au mediator, d’expérimentations loufoques, Howe Gelb était, est et sera toujours le seul maître à bord.

On retrouve tout ce qui fait le plaisir du fan de la formation de Tucson et lever un sourcil dubitatif aux non initiés : des ballades baignées de soleil entre les cactus, du rock viril contrarié par un solo de piano-bar, un instrumental pour saloon, une reprise de Anarchy in the Uk des Sex Pistols chantée (faux) par la fille de Gelb ; j’en passe et des meilleurs. Conclusion : un nouvel album de Giant Sand ? Totalement inutile donc rigoureusement indispensable…




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.