> Critiques > Labellisés



Si je devais jeter mon dévolu sur un disque en voyant une pochette, je pense que ce « The Forgotten Memory of the Beaches » de Captain Rico & The Ghost Band n’aurait jamais eu sa chance. Comme un mauvais trip d’un étudiant en graphisme, la pochette semble datée de l’époque du Commodore 64 piloté par un geek en devenir qui aurait perdu toute chance de réussir dans l’art graphique traditionnel. Mais c’est là qu’intervient la légendaire bizarrerie du cerveau humain. Plutôt que de faire naître en moi une forme de rejet, je me suis jeté sur le disque comme un surfeur voyant une vague sans prétention avec l’idée préconçue que la tentative serait vaine et que je pourrais retourner à mes aspirations musicales de curée de campagne de l’indie musique et de la neurasthénie. Et là, non, ce n’est pas le drame, mais une révélation. Le trio nous venant du pays basque, me transporte en Californie, troquant mon jean avec petits revers pour une combinaison flashy et collé au corps, celui-ci voyant son attraction terrestre de plus en plus évidente perdre de sa force pour une tenue plus en adéquation avec le morpho type du surfeur. À grand coup de réverbération, les guitares nous attirent, nous faisant entrer dans un rouleau d’eau, sortant de celui-ci avec la maestria d’un champion de la longboard. Étonnant pouvoir d’attraction donc que ce disque de surf musique peut produire (d’ailleurs, l’écho de fin n’est il pas la preuve que j’ai pu être victime d’une forme d’hallucination.), comme un raz-de-marée sur nos certitudes préconçues. Quel spot !!!!!




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.