> Critiques > Labelisés



Pour mieux comprendre le pourquoi du comment de ce qui ne va pas nous plaire sur le dvd de cali, il faut se souvenir que cali a voulu caresser la carrière de chanteur en voyant Bono et U2 en concert. Dés lors tout s’eclairci, et la posture récurrente du fauve à l’affut ne paraît conditionnée que par une caméra que l’on sent tant cali joue avec elle. Le voyeurisme est à son paroxysme quand cali récite ces textes de liens, souvent impudiques et donné au public comme une douche froide là où l’amour pourrait tout réchauffer. La présence de Miossec sera le contrepoids qui en rajoutera, la blessure et le malaise comme réponse plus sincère à une posture de comédien, tout juste acceptable quand il se fige. Si on ajoute à cela ces fondus noirs qui font perdre de la cohésion et de la sensation de direc,t il est évident que ce dvd de cali se range dans la catégorie des efforts dispensables. C’est en regardant les bonus (clip genial avec Miossec, grâce à un miossec sans absorption) que nous comprendrons qu’en plus d’aimer les postures de Bono, cali avait décidé ce soir-là de faire le beau. Nous voilà bien. C’est quand le bonheur ?




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.