> Critiques > Labelisés



On sait peu de choses sur la charmante Bless, un certain mystère planant autour de cette artiste dont le talent, lui, se révèle beaucoup plus rapidement. Ce bel album, léger et aérien, avec ses quelques touches rock dont l’imparable " Dusty dirty duty ", le prouve aisément. Les textes sont magnifiques et l’accompagnement musical discret, charmeur, à l’image de la voix de la demoiselle, qui s’appuie sur cet ensemble pour narrer des histoires de la vie quotidienne, basées sur l’amour et ses déboires, ici magnifiquement mis en texte et magnifiquement interprétés. L’ambiance est parfois jazzy, parfois pop, souvent feutrée et classieuse dans son minimalisme. Bless fait du théâtre, de la sculpture et ses compos ont la grace de ces créations artistiques, et le côté fragile de Bless touche et émeut. De surcroît, elle se livre et dit les choses sans détour, avec legèreté malgré une certain désabus dans ses intonations, contrastant joliment en cela avec le côté sec et abrupt des sentiments qu’elle exprime. Il y a du Gainsbourg dans le texte, du Hardy dans la voix chez Bless et rarement hommage n’aura été aussi sincère, aussi brillant, Bless parvenant à une qualité quasi-égale à ce que faisaient ces monuments et plus directement les artistes des 60’s. Et par ce biais, elle réussit le tour de force de nous faire oublier qu’on est en 2006 et non pas soudainement revenus à cette époque dans laquelle elle nous replonge le temps de cet album magique et de ces quatorze compos enchanteresses, incitant à la rêverie et à la sérénité en dépit du fait qu’elles exhalent un certain désarroi. Mais plus que le désarroi, c’est bien de talent de et de sincérité qu’il est ici question, et quand les deux sont alliés avec ce brio et cette maestria, on se tait et on écoute presque religieusement en se délectant de ce bel objet et de son contenu envoûtant. Un bel ensemble donc, dont je ne détacherai volontairement aucune chanson car ce disque fait partie de ceux que l’on écoute du début à la fin, dont on ne parvient à se détacher qu’ après s’être purgés l’âme et le cœur. Et cet opus est le meilleur des remèdes pour cela. Superbe, " à découvrir absolument ", bien entendu.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.