> Interviews



(en complément de ce track by track pour les textes retrouvez un track by track sur la musique de cet album d’orouni sur le site de POPNEWS)

Panic At The Beehive feat. Mlie

Parfois, vous ne savez pas trop quoi faire face à l’adversité, face à la pression, alors vous sautez par la fenêtre. Vous pouvez laisser une lettre expliquant un peu les raisons qui vous ont poussé à faire ça. Vous voulez en finir alors même que des proches viennent d’essayer de faire en sorte que vous alliez mieux, ce qui rend la chose encore plus tragique. Et ce qui est étrange, c’est que vous faites ça devant tout le monde, ce n’est même pas une situation "classique" de suicide dans l’isolement. Il y a une mise en scène. Très bizarre.

A Story Of Ladder

C’est marrant de se rendre compte de certaines similitudes dans les odeurs de choses a priori différentes. Et puis j’aime bien utiliser ’eyelids’ dans des paroles, ça me rappelle So Long Marianne de Leonard Cohen.

A Greased & Golden Palm feat. Mlie

Comment faites-vous, dans la Roumanie de Ceausescu, lorsque vous voulez avorter ? Il faut ruser. Et vous pouvez par exemple faire appel à Monsieur Bébé. Quand vous le rencontrez, ce qui est troublant, c’est qu’il est à la fois bourru et prévenant. Il parle avec vous, donne des conseils, mais reste toujours un peu froid. Il finit par vous faire un sale coup pour ce qui est de la rétribution de l’acte, mais le boulot est fait. Toute ressemblance avec un film ayant remporté un prix prestigieux l’an dernier est absolument fortuite.

The Only Pictures I’ve Got

Dans ce morceau je me suis rendu compte que j’avais honteusement pompé des éléments d’imagerie folk des années soixante. Je pense que "the armies that you fought" vient du "when the armies of emotion go out to fight" de Nick Drake (sur ’Cello Song, en plus, le clin d’oeil à l’instrument est involontaire). Et le "beauty parlor" vient sans aucun doute de Desolation Row de Bob Dylan. C’est quelque chose que je fais souvent, de voler des bouts de paroles de chansons que j’aime bien, quand je suis coincé. Ça permet d’avancer et de partir vers autre chose.

The Perfume Conspiracy feat. Mina Tindle

Une série de non-sens, de faits remarquables ou totalement inintéressants, au choix. Mais il est avéré que j’ai connu une personne qui a laissé brûler son dîner parce qu’elle pensait trop à un garçon.

The Moneylenders

Pas mal de non-sens aussi. Cette fois-ci, le titre vient d’un bout de paroles d’Is This What You Wanted de Leonard Cohen. Et sinon, les futures mamans, vous saviez qu’on pouvait se faire faire des échographies en 3D de son bébé et les avoir en DVD ? Ça coûte très cher apparemment.

Air Hostess On A Mission

Et si finalement elle était là non pas pour lui, mais envoyée par une organisation secrète pour faire capoter ses plans ? Il nous reste encore un peu de temps pour savoir.

Open It In May feat. Mlie

Des paroles assez énervées écrites au printemps 2007. Il y a des conseils pour arrêter un clochard en situation irrégulière. Sachez aussi que si vous êtes de la police, vous pouvez obtenir des taux d’élucidation supérieurs à 100%. Et pour couronner le tout, un petit couplet sur la pédophilie. Au début, la chanson s’appelait You Don’t Know Where I Stand, ce qui est quand même un titre pas top. J’ai fini par prendre un autre bout des paroles et c’est bien mieux comme ça.

The Tyrant’s Yoke

Je m’en vais, maintenant, ça suffit. Assez joué. Tout ça n’est pas pour moi. Je ne peux même pas gérer ma famille comme je le voudrais, et il faut constamment que je fasse des courbettes. Mais les choses qui me plaisaient et qui appartiennent à cette époque désormais révolue, je les emmène avec moi. D’autres choses risquent de me manquer, mais au moins je suis libre. Et puis lui, c’est vraiment n’importe quoi.

Stomach Attack feat. Mlie

Des paroles très largement inspirées par deux textes écrits par Mlie

Credit photo : Michel Leung Kut