> Critiques > Labellisés


  • 10 novembre 2009 /
    Yvan marc
    “des chiens, des humains” (EMI)

    rédigé par gdo
    2 votes
      (10/10 - 2 votes) notez cet album


La conscience, bêta qui consiste à aimer les animaux plus que les hommes, me les brise sérieusement. Demandez à un chien de vous préparer à manger ou de faire la vaisselle, ou mieux encore de vous repasser le costume du matin, on trouvera toujours une femme plus intelligente. Yvan Marc voudrait nous faire croire le contraire. Il faut dire que sur la foi d’un triptyque aussi hilarant que bien vu, le bonhomme nous ferait aimer la plage et les accessoires, et nous enlèvera presque nos complexes de Bibendum naissants. Chanson française versant pince-sans-rire aux relents rétrogrades des nouveaux émirs de la chanson réaliste française subventionnés par les stocks options des actionnaires de la maison d’édition de la première gorgée de bière et de ses avatars éjaculatoires, Yvan marc en fait, mais avec l’âme d’un chercheur d’or, qui préférera toujours débarrasser son chien de ses puces plutôt que de ramasser une pépite qui lui tend les bras. De ce pas je fais le beau et remue la queue, le maître des chiens des humains et un maître agréable.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.