> Critiques > Labelisés



Nous finissions à peine de nous plaindre des mélodies entêtantes de la tête qui flotte, que Melodium est de retour via un him hum & bla-bla, suite logique du précédent effort. Mélodiste hors pair, Laurent Girard continue son travail autour de la mélancolie joyeuse. Pour him hum & bla-bla Melodium a non seulement signé un armistice durable et peut être définitif entre les cordes et les touches avec l’electonica capricieuse. Loin même qu’un terrain d’entente sur un lieu neutre, il repousse l’idée de frontière rassemblant ces deux mondes, faisant de cet ensemble vaste et probablement sans limites, le terrain de jeu qu’il est agréable de contempler, tant les bips les slaps fulminent de bonheur à tournoyer autour de cordes parfois sombres (la mélancolie intarissable des cordes). Him hum & bla bla n’est pas le projet résiliant de melodium, mais peut être celui du rapprochement entre deux styles, mais aussi entre deux mondes, celui parvenant à susciter un intérêt plus que poli dans un milieu qui m’est proche et qui insupporte le manque de repères. Him hum & bla-bla fera que cette fin d’année sera moins longue et moins triste, juste mélancolique avec un œil espiègle. Sublime….Pour la deuxième fois.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.