> Critiques > Labellisés


  • 11 janvier 2007 /
    Silencio
    “where you are and where you want to be” (MMBP)

    rédigé par gdo
    12 votes
      (8/10 - 12 votes) notez cet album


La scène pourrait être filmée par Jim Jarmush. En arrière plan une foule comme dispersé en autant de petites conversations de deux trois personnes. A droite un écran diffusant un long plan séquence pris à bord d’une voiture sur une route dont le paysage se limiterait à une absence totale de vie. Au premier plan, sur une chaise, semblant n’intéresser personne un homme distille des arpéges de guitare comme si l’air se faisait pesante et que l’on ne se permettait pas de bouger. La situation installée, il ne restait plus qu’à épurer encore plus et de faire rentrer le musicien dans l’écran et de lui donner le rôle principal. Le son devait prendre le pas sur l’image, ne suggérant que ce que l’auditeur voudrait bien y voir. Et ainsi de suite, comme une ritournelle. Touriste dans son propre disque, Silencio joue pas sur le mal être d’être à ce moment au milieu de gens, il suggère juste que l’on pourrait vouloir être autre part, sans signifier que cela soit la conséquence d’un malaise. Le bruit n’est pas une suggestion il se veut opportun mais pas dévorant, il est le meilleurs ami de Silencio au milieu de tout. Where you are and where you want to be est le contenue d’une poche, entre monnaies et coquillages à qui l’on propose de se promener de la main droite à la main gauche, on le garde à la fois par nécessité mais aussi par posture esthétique. Silencio a le don de nous faire divaguer. Moteur.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.