> Critiques > Labelisés



Deux titres pour l’éternité, voilà comment ce ep aurait dû s’appeler. Deux titres pour passer par tout, pour toucher à tout, pour tout faire bouger. Fronde perverse à l’electro encéphalogramme plat de l’electro, Six Residua s’irradie pour mieux se colorer et fait monter la pression de la douleur activée. Partant du minimum ce ep va s’échouer sur les rives d’un pays où David Lynch est un prince et surtout où des vapeurs bienséantes apaiseront les affres d’une exposition solaire trop prolongée. Six Residua signe la fin du métallique à outrance, plongeant la charpente de cet édifice chancelant dans une eau corrosive et ramollissante. Six Residua est le début d’une histoire, d’une nouvelle ère. Ep de l’année ? Un EP pour l’éternité !




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.