> Critiques > Labelisés



Enregistré pendant une période très élastique, ce EP de Sleazy Days fait suite à un premier opus qui nous avait charmé grace au temps que nous lui avions accordé, tombant entre nos oreilles dans une période pas propice à ce style de musique. Ce EP lui arrive en pleine vague delepchemode, entre déconne pseudo intellectuelle et combinaison vomitive. Evolution Ep lui est plus dans l’affirmation, ratant son titre, car d’évolution il n’y a pas, Steeve Cresley régressant vers des idoles possibles que sont les trois de Depeche Mode. Disque de fan sans pour autant exécuter une reprise coupable, évolution est loin de l’intérêt susciter par le premier album, tant ce format court dresse un tapis rouge aux auteurs de violator, comme on absorberait une pomme sans la détruire et la transformer, mais l’image d’ingérence s’arrête là. Evolution est un bon disque qui a laissé l’imagination au repos, au profit d’un devoir de mémoire.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.