> Critiques > Labelisés



Voix de castrat trichant pour incorporer une star academy organisée par le vatican, des pop songs qui se la jouent comédie musicale, Wild Beast jouent dans la catégorie qui voit un Elton John sans dégripant essayant de jouer du pink floyd période portuguaise avec le même entrain qu’un croque mort communiste un soir de préparation du cadavre d’un grand patron. Décomplexé et pas habitué à donner le change à la concession pour la beauté, Wild Beasts proposent le single qui déroge à la régle du tract sympathisant pour celle bariolée du bal masqué Kubrikien. Un joyeux bordel.




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.