> Critiques > Labellisés


  • 5 mars 2009 /
    Joey starr
    “gare au jaguar”

    rédigé par gdo
    1 vote
      (10/10 - 1 vote) notez cet album


Depuis la fin de NTM, Joey Starr a fait pencher sa balance dans le bon ou le mauvais côté cela dépend de quelle place nous nous plaçons. Si sa dentition a perdue pour le bien des flash sa couronne, sa crédibilité en aura pris un coup pendant l’alimentaire télé réalité versus neuneu Lalanne, qui aura servi avant tout à continuer à faire vivre le BOSS, bébé sur lequel Joey a donné peut être plus que n’importe quel parent ses enfants. Mais quand même, Joey H 24 posait le jaguar non loin du nouveau pote de sarko, son alter égo chez les guignols, le pathétique Doc G. Passant outre cela, accueillant sa bio avec Manœuvre comme un passeport, gare au jaguar serait la carte verte. En débutant par j’arrive Joey retrouve les intros des derniers albums de NTM la radio des flics brûlant certainement pendant les émeutes de banlieue. Mais pas Bad boy (chanson qui fera date pour ceux qui croit à un retour du duo NTM même si on entend Kool Shen sur le the jam terminal) pour autant, Joey comprend que la meilleure arme pour se bouger reste un papier que l’on griffonne ou un autre que l’on entre dans une urne. Du jubilatoire et piquant pose ton gun 2 à j’arrive Joey Starr écrase la concurrence, les suiveurs les lécheurs, joue avec Gainsbourg (carnival) joue avec son passé avec humour (gare au jaguar) continue à passer le joint (cigarette piégée) et se prend parfois les pieds dans le tapis (chaque seconde) de la niaiserie. Gare au jaguar c’est fait attendre, c’est fait surtout craindre, ayant peur de voir le nouveau Joey jouer le jeux de son nouveau statut. Sauf que Joey est toujours le même, le recul en plus, ayant l’art de laisser le pied traîner entre la porte pouvant rentrer sans la défoncer. Vous connaissiez NTM à l’extérieur ne parvenant pas à toucher le système de l’intérieur, le virus Joey Starr lui est dans le processus, et la période en a besoin. Gare à vous.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.