> Critiques > Labellisés



Implacable, à défaut d’être impeccable, la musique de Part-Time Friends emprunte tellement que l’on se demande si elle pourra être solvable, surtout si cet emprunt c’est fait par le biais d’un viager aux risques nombreux. Jouant la carte du placement de la musique dans les produits, comme les produits sont placés eux dans un long-métrage, Part-Time Friends use des facilités, mais en cette période si peut féconde en temps disponible il vise juste, allant au plus simple car la demande n’est plus à la durée mais tout jetable, brûlant vite ce que nous consommons, alimentant un cercle pas vraiment vertueux.

Les autres morceaux de ce « Fire » ne changeront rien à la donne, le groupe ayant un feu intérieur allumant avec une facilité les bougies d’un public qui n’est pas là pour avoir de la cire lui coulant sur les doigts. « Fire » est un produit de consommation courante, nous pouvons nous en satisfaire sur le temps d’un moment de lâcher prise alors que le temps s’offre des plages plus grandes dans l’emploi du temps d’un chercheur de temps long, mais au final, il ne sera que de paille pour nous. Une question de temps et de durée.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.