> Critiques


  • 8 octobre 2017 /
    Olivier Mellano
    “Soirée Mellano à la MCL de Gérardmer le 07-10-17” (Site)

    rédigé par FLK & PAR
    2 votes
      (10/10 - 2 votes) notez cet album


Et si la musique était remboursée par la sécu ? La boutade que me faisait un ami musicien (un certain Régïs B.) n’est pas dénuée de sens, bien au contraire. Finies les pilules, les séances chez le psy dispendieuses, hop à la poubelle ! A la place, on vous prescrit des albums et des concerts qui vous remuent l’âme, comme un électro-choc bienfaisant. Mille fois meilleur pour la santé & tellement efficace, ceux qui la pratique le savent bien. Alors voilà, une fois de plus nous l’avons testé pendant une soirée organisée par la MCL de Gérardmer, une dose extra concentrée de musique Mellano-ïenne en tri-thérapie : ça fonctionne !

La première injection est donnée à dose homéopathique lors de la projection de « la jeune fille sans mains », film d’animation de Sébastien Laudenbach basé sur le conte des frères Grimm. La bande son réalisée par Olivier Mellano himself accompagne avec douceur les traits épurés et pleins de poésie. Les dessins inachevés laissent la part belle à l’imaginaire, en suggérant les situations que l’on termine de créer soi-même, porté par les voix des acteurs et les notes éparpillées comme des petits cailloux balisant le chemin. On reconnaît au passage la voix de Laetitia Shériff sur le morceau final, une belle surprise. Au-delà du film c’est un véritable tableau qui prend vie sous nos yeux, une expérience visuelle et sonore d’un nouveau genre.

vidéo bande annonce « la jeune fille sans mains »

La seconde partie de la soirée se poursuit en 2 actes, toujours sous la baguette du compositeur-musicien-improvisateur- « guérisseur ? » Olivier Mellano. Il s’acoquine tout d’abord avec le batteur Régïs Boulard et leur duo instrumental NO&RD. Cela faisait plusieurs mois qu’ils n’avaient eu l’occasion de jouer ensemble et pourtant le résultat est bluffant. On les sent prendre littéralement leur pied (effet pilule bleue garanti, puisqu’on vous le dit !) dans cette joute musicale, se surprenant l’un l’autre avec humour, rivalisant d’audaces et forts d’une connivence musicale qu’on leur envie. La guitare d’Olivier martèle le rythme, la batterie de Régïs pose des mélodies, et un touilleur à cappuccino se mêle à tout cela. Suzy LeVoid ajoute sa basse sur le dernier morceau pour renforcer et prolonger l’effet bénéfique.

vidéo NO&RD live 

Changement de plateau, c’est au tour de Valentina Magaletti (Tomaga, Vanishing Twins, The Oscillations, Bat for lashes) à la batterie et Suzy LeVoid (Miët) à la basse d’assister Olivier Mellano sur son projet MellaNoisEscape. On retrouve avec plaisir les morceaux du 1er album, libérés des machines et retournant à l’état sauvage pour le plus grand plaisir du public qui danse sur les notes de « pop chords », dans un ballet improvisé et enthousiaste. « The best death », « Fix Time » nous emportent par leurs mélodies rehaussées par les accompagnements vocaux de Suzy. C’est aussi l’occasion pour le trio de tester de nouveaux titres qui trouvent leur place dans ce set efficace. Le dernier morceau passé, le public en redemande et nous avons droit à « We are the fuse » en rappel punk ! Crash test réussi pour cette tournée « off the record ».

vidéo teaser MellaNoisEscape trio

On ne peut décemment pas garder ces remèdes musicaux pour nous seuls, alors on vous conseille de faire un tour sur le site d’Olivier Mellano et de ses multiples projets : https://www.oliviermellano.com

rédaction : PAR, photos : FLK