> Critiques > Labelisés



Est-ce que Magic & Naked connaît Le Bon Coin ou un autre site de ventes de particulier à particulier, et si oui, a t’il acheté le camper van irrésistible des charmants et inoubliables The Adventure Babies. Car oui en fermant les yeux j’ai eu une vision, alors que les yeux grands ouverts nombres de mes contemporains ne voient pas la lumière.

Cette vision c’est celle du groupe Magic & Naked aux commandes du camper van décoré façon Scoubidou, entamant un périple musical entre Genève et San Francisco (bon Ok je sais il y a l’océan à traverser, mais bon de temps en temps fermez les yeux vous aurez des visions comme celle d’une route au-dessus de l’océan).

Pas de psychédélisme, mais une pop kaléidoscopique dans laquelle la mélodie est le personnage principal. Elle constitue la substantifique Moelle (en France Macronienne les vieilles expressions sont obligatoires), la substance même de ce périple. Il y a les guitares planantes, coupant les grands espaces pour mieux dompter l’horizon.

On pourra toujours faire la fine bouche sur certains solos de guitare, mais ce sera pour pinailler, tant ce disque d’été arrive au bon moment pour nous donner un coup de vitamines C dans les oreilles alors que l’Automne pointe plus que son nez.

Disque aérien (les oh yeah sur « The Night I Found Out » en disent long sur le possible état de transcendance dans lequel le groupe a pu se trouver pendant la création et l’enregistrement. Disque qui fait du bien, pour peu que l’on se détache de la frénésie de la recherche de la moindre seconde perdue. Ne perdez pas de temps à essayer d’en gagner, écoutez Magic & Naked.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.