> Critiques > Labelisés



Remy Charrier et David Bideau peuvent nous le dire ils connaissent les programmes informatiques qui mènent au bonheur. Ils savent que telle note couplée à une autre le tout sous un rythme défini donne une émotion définie par rebond. Arche-lymb en est la démonstration implacable. Si un musicien par son désir donne une musique, les deux acolytes font une musique créant celui-ci, une simple bascule dans la conception mais qui a toute son importance. Honey Folky qui ouvre remplira sans peine un dance floor sans qu’un gimmick putassié passe sous notre nez avec un grand carton sur lequel sera inscrit danse comme on peut le faire à la télé avec applaudissez. Certes, elle pourra toujours vous paraître mathématique cette musique, mais c’est oublier qu’au bout des doigts des Deph Affect se trouve leur âme. Au simple toucher de One Micron Bar Head on peut ressentir bien plus qu’un alignement sonore, sur Wyoming Highway bien plus qu’un simple feat. prestigieux et sur l’album en son ensemble bien plus qu’une suite de morceaux. On parle souvent de chef d’œuvre, que dire de ceux qui donnent à ce point le bonheur ? Le geste Auguste.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.