> Critiques > Labelisés



Du bel Alan nous ne savons rien, à part qu’il ne ferait pas tache dans le rôle d’un bel italien faisant craquer des femmes mures dans une comédie dramatique italienne. Maitrisant à la merveille une voix qui pourrait passer inaperçue, Alan donne des regrets aux fans de Buckley qui auraient apprécié d’entendre Jeff poser sa voix sur le minutieux « Muse », sauf que Jeff aurait poussé le son de la guitare, qui derrière attendra que le son monte pour se faire entendre. Ensuite c’est plus de Tracey Chapman que Alan se rapprochera, appuyant ses mots avec la conviction d’un charpentier plantant avec abnégation les clous sur une charpente. Soulignant ses mélodies de cordes soignées, Alan donne à ses compositions timides une stature plus précieuse, sans pour autant les dénaturer. En résumé, une belle tronche, une jolie voix mutiple, un goût pour une folk musique qui ne s’interdirait pas de divaguer vers le rock, et des chansons prenantes. Un EP à découvrir donc.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.